Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Définition de Omra

Omra signifie visiter la Maison Antique (Ka’ba) en respectant un rituel bien défini.

Les péchés commis entre deux Omra sont pardonnés. La omra n'est pas réalisée à but touristique mais bien pour partir à la rencontre du Tout-Puissant. Effectuer un pèlerinage, c’est répondre à l’appel d’Allah. Le pèlerin doit se repentir sincèrement et doit être au fait de tout ce qui concerne la Omra et doit tendre à viser la Face d’Allah, la Demeure Dernière et la Proximité Divine.
Il ne doit pas porter atteinte à ses frères musulmans, pas plus qu'à leurs biens ou à leur honneur.

Il doit à tout prix éviter de d'injurier ses semblables, de les dénigrer, ou de médire sur eux. L'islam interdit ces actes toujours, pendant la Omra comme en général.

Il doit suivre les différentes étapes imposées: intention ou Ihrâm, Tawâf (ou parcours autour de la Ka’ba), Sa’i (parcours entre Safa et Marwa). Le pèlerin doit avoir les cheuveux arsés ou fortement courts.

 

Définition du Hajj

Hajj est le pèlerinage de la Mecque. (Litt. Pèlerin).

Ce pèlerinage consiste à se rendre dans les lieux saints de La Mecque pour y accomplir certains rites prescrits par le Coran et la Sunna.

Le hajj se déroule chaque année entre le 7e et le 13e jour du dernier mois du calendrier islamique, Doul-Hijja.

Il est recommandé, voir obligatoire pour tous les musulmans d'accomplir ce pèlerinage au moins une fois dans leur vie.

Le calendrier islamique étant aligné sur les cycles de la Lune (décalage avec le calendrier civil), la période à laquelle se déroule le hajj change d'une année sur l'autre avec un décalage de onze jours (comme le ramadan).

C'est également à cette époque que se déroule la fête de l'Aïd el-Kebir également nommé Aïd al-Adha.

Le hajj est l'un des cinq piliers de l'islam. C’est un élément reconnu essentiel et impératif dans la religion. La majorité des savants, dont les trois imams Abou Hanifa, Malik et Ahmed, estime que c’est une obligation immédiate qu’on doit accomplir aussitôt qu’on en ait les moyens. On commet alors un péché en le retardant. Pour ash-Shafi’i, il est permis de le retarder même en ayant les moyens de le faire, mais si le musulman meurt avant de l’accomplir alors qu’il en avait les moyens, meurt dans le péché.

La prière du pèlerinage se nomme salat al-hajj.



Conditions et interdictions du Hajj : que faut-il savoir ?

Déroulement du Haj

Les pèlerins se rassemblent à La Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite.

1. Vendredi.

De là, ils déferlent aux premières heures du vendredi, à pied ou en bus, vers Mina, une vallée aride située à 10 km de La Mecque. C'est le début du hajj.

Les fidèles passent la journée en prière et dans le recueillement dans cette vallée où sont dressées des tentes.

2. Samedi.

Le lendemain, à l'aube, ils se rendront au mont Arafat. En haut de cette colline, ils resteront longtemps à prier et à implorer le pardon d'Allah. L'attente des pèlerins au sommet de ce mont symbolise l'attente du Jugement dernier. C'est l'un des temps forts du hajj.

3. Dimanche.

Les fidèles reviennent ensuite à Mina pour immoler un animal, généralement un mouton. Ce sacrifice marque l'aïd al-Adha et est célébré le dimanche.

4. Lundi et mardi.

Les fidèles passeront ensuite deux autres journées à Mina pour le rite de la lapidation des stèles symbolisant Satan (mouzdalifa), ce rite marquant la volonté de renoncer au mal. Ce rituel est nommé jomrâ.

Il est dit que lorsque le pèlerinage païen de la Mecque fut réformé et que Muhammad eût fait le pèlerinage dit "de l'adieu", le circuit et le déroulement de ce dernier allaient désormais servir de modèle au hajj.

Le gouvernement saoudien compte un ministre du hajj.

On distingue également le Grand Pèlerinage du Hajj et le Petit Pèlerinage de la Omra.

 

Accomplir le Hajj, un rite important dans la vie d'un musulman, d'où l'intérêt de bien choisir l'agence de voyage avec laquelle on part.

 

A savoir...

On demanda au Prophète (BDSL) : « Quelle est l’oeuvre la plus méritoire ? » - Il dit : « La lutte dans la voie de Dieu ». On dit : « Et quoi d’autre encore ? » Il dit : « Un pèlerinage pur de tout péché (mabrour) » (Al-Boukhari et Mouslim)
« Celui qui fait le pèlerinage sans commettre ni immoralité, ni dévergondage, retourne chez lui aussi pur que le jour où sa mère l’a mis au monde » (Al-Boukhari et Mouslim).
« le pèlerinage pur de tout péché n’a d’autre récompense que le Paradis » (Al Boukhari et Mouslim).

Pour effectuer le grand pèlerinage, il faut être musulman, pubère, responsable, et être en pleine possession de ses moyens (physiques, mentux, financiers).

La femme doit être accompagnée d’un mahram (un homme lié à cette femme par un degré de parenté entraînant la prohibition permanente du mariage), ou d’un groupe de femmes fiables, ou d’une seule femme digne de confiance. Certains savants (dont Ibn Taymya) permettent à la femme seule d’accomplir le pèlerinage si le voyage est sûr. Certains ont permis à la femme âgée de voyager seule.

Accomplir le Pèlerinage pour une tierce personne décédée : Si une personne meurt en étant redevable du Pèlerinage, son proche doit dépenser des biens (du défunt) pour envoyer quelqu’un dans le but d’accomplir le pèlerinage pour lui. C’est l’avis de la majorité. Les malikites ne le permettent que si le défunt l’avait souhaité dans ses dernières volontés et les dépenses du Pèlerinage ne doivent pas dépasser le tiers de l’héritage.

Accomplir le Pèlerinage pour une tierce personne vivante : Si le musulman est dans l’incapacité physique d’accomplir le pèlerinage, il doit envoyer quelqu’un pour le faire à sa place. Ceci est l’avis de la majorité. Quant aux malikites, une personne vivante ne peut déléguer une autre pour accomplir le Pèlerinage. Ils permettent de le faire après sa mort bien qu’ils estiment ceci comme étant répréhensible (makrouh).

Celui qui veut accomplir le Pèlerinage pour une autre personne vivante ou décédée, doit l’avoir accompli auparavant pour lui-même.

Si quelqu’un accomplit son Pèlerinage en utilisant de l’argent illicite (haram), son Pèlerinage est valide pour la majorité, mais a commis un péché. Ahmed ibn Hanbal estime que le Pèlerinage n’est pas valide.

Il est permis de faire du commerce pendant le Pèlerinage.

 

Agence de voyages Bakka Tours pour organiser votre Hajj

 

Le ministère du Hajj

Le ministère du Hadj est l’autorité gouvernementale officielle (représentée par ses bureaux centraux à La Mecque, Médine, Djeddah, Riyad, dans les lieux saints, aux points d’entrée dans le Royaume et par ses divers comités) responsible des questions afférentes au Hadj. C’est le premier organe auquel les pèlerins doivent s’adresser dès l’instant où ils arrivent en Terre sainte jusqu’à leur départ. C’est également l’organe responsible auquel s’adressent les missions du Hadj ou ceux qui représentent les pèlerins. Le ministère tient à assurer leur bien-être en toute chose de manière à ce qu’ils puissent accomplir leurs rites avec aise et facilité.

 

il existe aussi le petit pèlerinage appelé Omra

 

Bakka Tours organise votre hajj ou Omra à la Mecque
Effectuez votre cinquième pilier de l'islam en toute quiétude
Hajj : un grand voyage qui rend la pureté
Accomplissez la Omra quand vous voulez, pas de dates fixes
Voyagiste proposant séjours en Arabie Saoudite pour Haj
Le petit pelerinage (Oumra) est-il obligatoire ?

La Mecque est en travaux mais peut-on s'y rendre facilement ?